La Principauté s'attaque à un machin de la République

Publié le par anti-spanc

Monsieur le Président
Vous connaissez mon désaccord de principe avec l’organisation actuelle du Service Public d'Assainissement Non Collectif (non seulement nous payons pour nos installations et les installations de tous mais en plus vous nous extorquez une redevance) vous ne serez donc pas étonné que, n’en ayant nul besoin et ne l’ayant donc pas sollicité, je m’oppose au contrôle périodique que vous m’annoncez.
Je vous félicite par contre pour les progrès de votre secrétariat : je ne relève dans votre courrier que deux petites fautes d’accent (celui qui manque à Église dans l’adresse a été attribué par erreur au à de la deuxième ligne. Une superbe anacoluthe s’est également glissée dans le troisième paragraphe : le sujet de veuillez n’est pas le même que celui d’apporter alors que la syntaxe indique le contraire.
Salutations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article